Spécial COVID: Vos questions répondues par notre Guichet Conseil

Publié le : 28/03/2020 21:02:15
Catégories : Santé

Spécial COVID: Vos questions répondues par notre Guichet Conseil

Voici les questions les plus récurrentes que nous avons reçues et sur lesquelles nos experts Biochimiste, Nutritionniste et Naturopathe se sont penchés :

Question de Marie et de Stéphanie

« Y-a-t-il des produits naturels anti-inflammatoires qu’il faut éviter en cas de symptômes viraux ? »

Lors d’une infection, la réponse inflammatoire de l’organisme fait partie de la réponse immunitaire, elle est donc utile.

C’est la raison pour laquelle il est tout à fait déconseillé de prendre des anti-inflammatoires chimiques lors d’une infection car ils sont si puissants qu’ils coupent la réponse immunitaire. Par ailleurs, la fièvre est le meilleur remède contre les virus, c’est pourquoi il faut éviter l’aspirine ou le paracétamol, sauf lorsque la fièvre est trop forte et approche 40°C.

Il existe diverses substances naturelles qui ont une action anti-inflammatoire, c’est le cas du Curcuma de la Spiruline et du Resvératrol par exemple. Mais ces produits ont une action douce et physiologique, ont dit qu’ils sont des « immuno-régulateurs ». Non seulement ils ne coupent pas la réponse immunitaire mais l’accompagnent et la stimulent. On peut dire qu’ils la contrôlent.

Il faut ajouter à cela que certains de ces produits, tel le Resvératrol, ont également une activité anti-infectieuse et antivirale.

C’est pourquoi je recommande l’association de ces trois substances pour se protéger.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, je leur conseille de lire un dossier complet sur le blog intitulé : « Trilogie nutritionnelle de protection virale ». 

 

Question de Florent

« Que donner aux enfants pour se protéger ? »

Les enfants ont en principe un bon système immunitaire. Mais l’hiver ils sont, comme presque tout le monde, carencés en Vitamine D. C’est pourquoi les grippes surviennent souvent en fin d’hiver !

Je conseille un apport de 1000 UI/ Jour (Unité Internationale) de Vitamine D3 en gouttes jusqu’à l’été. A titre d’exemple la Vitamine D3 de Burgerstein délivre 300 UI avec 2 gouttes.

En outre, il faut mentionner le rôle très important du Zinc dans le système immunitaire. Un apport de Zinc sous forme de mélange de divers oligo-éléments est approprié. On peut recommander Drainoligo ou Complexe N°1 endoligo.

 

Question de Chantal et de Christiane

« Comment booster mon système immunitaire ? »

Avant toute chose, il faut un apport convenable de Vitamine D3, indispensable pour le bon fonctionnement du système immunitaire et dont nous sommes carencés en hiver. Chez l’adulte prendre 2000 UI par jour de Vitamine D3, jusqu’à l’été.

A cela il faut ajouter du Zinc que l’on trouve en bonne proportion et avec d’autres oligoéléments dans notre produit Sériline.

Maintenant, pour se protéger des épidémies hivernales, je recommande trois compléments nutritionnels qui ont une action complémentaire :

-        La Spiruline qui renforce le terrain en stimulant l’immunité naturelle innée

-        Le Resvératrol qui a une action antivirale sur plusieurs types de virus, démontrée in vitro et in vivo

-        Le Curcuma qui a une action immuno-modulatrice qui évite les excès de la réponse inflammatoire lors d’une infection sévère. En outre le curcuma possède sa propre action antivirale, démontrée sur la grippe aviaire H5N1 et sur les virus de la grippe influenza A

Je conseille la prise régulière de ces trois compléments durant les périodes d’épidémie, surtout l’hiver. Ils sont très bien tolérés.

 

Question de Laurence

« Comment purifier l’air de la maison ? »

Tout d’abord, bien sûr, ouvrir les fenêtres autant que possible, en fonction de la température extérieure mais au minimum 20 mn par jour. L’air pur est le meilleur désinfectant …

Il y a aussi une solution 100 % naturelle, et très efficace pour purifier l’air, c’est la diffusion d’huiles essentielles dans la maison.

C’est simple et, en plus de purifier l’air, cela désodorise votre intérieur !

La majorité des huiles essentielles ont des propriétés antiseptiques mais certaines sont plus spécifiques. Vous pouvez en utiliser une seule à la fois, en alternance, ou les mélanger dans votre diffuseur.

Les plus courantes : Eucalyptus globulusLavande fine, Lavande vraie ou Lavandin de bonne qualité (bio), ThymNiaouli (Melaleuca), Ravintsara, Marjolaine, Pin sylvestre, et pour une bonne odeur Ylang-Ylang, CitronOrange

Vous voyez, le choix est grand, n’hésitez donc pas à utiliser votre diffuseur ou à vous en offrir un pour profiter de l’effet purifiant et désinfectant des huiles essentielles.

Pour ne pas « chauffer » vos huiles, et bénéficier de leur efficacité maximum, nous vous recommandons un diffuseur à ultrasons.

 

Question de Véronique

« Les huiles essentielles sont-elles vraiment efficaces ? »

A cette question, je vous réponds « oui ». Mais il faut peut-être s’être plongé dans le monde des médecines douces, avoir lu, écouté, entendu et expérimenté soi-même pour pouvoir l’affirmer comme je le fais aujourd’hui.

Les huiles essentielles sont utilisées depuis des siècles et des siècles. Vous imaginez bien que nos ancêtres, dans l’Antiquité, n’avaient ni laboratoires pharmaceutiques, ni machines perfectionnées, pour se permettre de faire des études « scientifiques » qui seraient publiées dans le monde entier !

Toutefois, ils avaient déjà des médecins, des guérisseurs, des herboristes, des passionnés qui faisaient leurs recherches à leur façon : c’est-à-dire en expérimentant …

Et leur pharmacie, à ces pionniers, et bien c’était Dame Nature ! C’est naturellement vers les plantes, les fleurs, les arbres que se sont tournés les hommes « de science » pour trouver des remèdes. C’est ainsi que les Egyptiens utilisaient déjà des huiles essentielles pour soigner et embaumer. Mais nous pouvons aussi citer les civilisations chinoise et indienne !

Les Huiles Essentielles ont donc fait leurs preuves …

Si elles sont critiquées par le monde scientifique moderne, je pense que c’est simplement une histoire de « gros sous ». Il n’y a pas de brevet, cela ne coûte pas cher du tout, tout un chacun pourrait fabriquer ses HE, cela ne rapporte donc rien aux laboratoires pharmaceutiques.

La littérature sur les huiles essentielles, écrite par des spécialistes extrêmement compétents, est nombreuse. Il existe de véritables « bibles » qui vous donneront toutes les indications, bienfaits et dangers de toutes les huiles essentielles qui se trouvent sur le marché.

Nous vous en conseillons la lecture …

Maintenant, bien sûr, comme toutes substances efficaces, il y a des posologies et des règles à suivre lorsque l’on utilise certaines HE. C’est d’ailleurs la preuve de leur efficacité !

De nombreuses études scientifiques commencent à fleurir, particulièrement en Asie où les remèdes naturels sont reconnus par les médecins. Ils ont noté, tout particulièrement, leur efficacité in vitro sur les virus et les bactéries (1).

En résumé, vous pouvez faire confiance aux huiles essentielles tout en ne faisant pas n’importe quoi ! Si vous utilisez les HE les plus courantes, surtout en externe (quelques gouttes dans de l’huile pour massage, en inhalation, en diffusion), vous ne courez aucun risque. Si vous désirez les utiliser en interne, je vous conseille simplement de suivre les indications d’un spécialiste.

(1)   Molecules. 2013 Aug 9 ;18(8) :9550-66 ; doi : 10.3390/molecules 18089550

Microbiologyopen. 2017 Aug :6(4). Doi : 10.1002/mbo3.459

Microb Pathog. 2019 Sep :134 :103580. Doi : 10.1016/j.micpath.2019.103580

 

Question d’Eva

« Peut-on prendre du Ravintsara pour se protéger des virus ? »

L’Huile Essentielle de Ravintsara est la plus utilisée en cas de grippe, donc de virus. Elle a des propriétés anti-infectieuses, antivirales et immunostimulantes : ainsi elle aide à combattre les virus mais elle stimule également les défenses immunitaires de l’organisme !

Elle présente également l’avantage d’être tolérée par toute la famille, puisque c’est une des huiles essentielles les mieux tolérées par les enfants dès 1 an.

Vous pouvez l’utiliser en massage, en rajoutant par exemple quelques gouttes d’HE de Raventsara dans un peu d’huile neutre ou dans une crème.

Vous pouvez également la diffuser dans l’atmosphère ou faire des inhalations.

L’HE de Ravintsara fait un bon tandem avec l’HE de Tea-Tree.

 

Question de Vincent

Quelle solution naturelle pour se désinfecter les mains ?

Le premier réflexe, si c’est possible, c’est de se laver les mains à l’eau et au savon. C’est le plus efficace et le plus sûr. Les gels hydro-alcooliques ne sont là que pour palier au cas où nous n’avons pas accès à l’eau et au savon (c’est-à-dire à l’extérieur).

Vue la pénurie de gel, qui par ailleurs abîme beaucoup les mains, nous proposons une alternative qui présente l’avantage de désinfecter sans abîmer les mains, il s’agit du « kit désinfectant mains ».

Le kit associe une base avec le gel d’Aloe Vera à laquelle on rajoute deux huiles essentielles (Citron et Tea Tree) et, si l’on veut dormir sur ses deux oreilles, on peut également rajouter quelques gouttes d’alcool à 70°. Le kit est livré avec un flacon-spray vide, que vous pouvez utiliser plusieurs fois.

Nous utilisons ce kit depuis une bonne dizaine de jours et nous avons noté une amélioration de l’état de nos mains.

Produits associés