COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES POUR DÉCONFINER EN SÉCURITÉ

Publié le : 05/05/2020 18:50:09
Catégories : Santé

COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES POUR DÉCONFINER EN SÉCURITÉ

Avec le déconfinement, nous allons multiplier les rencontres, même occasionnelles, et nous allons donc augmenter mécaniquement notre risque de croiser le coronavirus, de près ou de loin...

 Le terrain est tout !

Face à toute épidémie contagieuse, bactérienne ou virale, nous avons besoin d’un système immunitaire en bon état de marche afin d’éviter d’être malade. Notre système de défense est tout à fait apte à se défendre et à repousser l’envahisseur, à condition qu’il soit 100% opérationnel et efficace.

Nous avons vu combien les personnes en mauvaise santé, et les personnes âgées, étaient beaucoup plus vulnérables face au covid-19. La raison en est que leur système immunitaire est défaillant et se laisse submerger par le virus qui pénètre en force dans l’organisme.

Notre bon sens nous dicte qu’il est plus facile de prévenir que de guérir ! La prévention fait partie de notre philosophie. Pour cela nous recommandons une alimentation légère et équilibrée, de type méditerranéen, à base de fruits, de légumes bios, de pain complet, de poisson et de viande blanche. A cela il est important d’ajouter une bonne dose d’activité physique.

Mais, il est souvent nécessaire de booster le système immunitaire et d’améliorer le métabolisme général avec certaines substances naturelles efficaces : c’est le rôle des compléments alimentaires qui ont fait l’objet d’un très grand nombre de recherches médicales depuis une vingtaine d’années.

Cet ensemble de mesures fait partie de ce que l’on appelle la « médecine de terrain ». Il s’agit, comme en agriculture, d’améliorer le terrain pour obtenir des plantes saines. Notre bonne ou mauvaise santé est souvent une affaire de terrain. Pasteur, à la fin de sa vie, a reconnu que « le microbe n’est rien, le terrain est tout ! »

L’importance des compléments nutritionnels

De prestigieuses revues de médecine viennent de confirmer que certains compléments alimentaires peuvent être une vraie arme contre le coronavirus (1).

Des chercheurs de l’Université de l’Oregon, aux USA, ont présenté dans la revue « Nutrients » leurs résultats et préconisations pour aider l’organisme à faire face à une complication pulmonaire liée au Covid-19 (2).

Ce qu’ils conseillent est simple et concerne des nutriments essentiels dont un grand nombre d’entre nous est régulièrement carencé .

 

La vitamine D

C’est la base de la réponse immunitaire.

Il existe trois sources différentes de vitamine D :

  • l’exposition aux rayons solaires ;
  • l’alimentation ;
  • la supplémentation.

Il est impossible de compter uniquement sur l’alimentation et le soleil pour combler nos besoins journaliers en vitamine D, surtout l’hiver. Le risque de carence augmente d’autant plus que l’on reste en intérieur… ce qui est le cas actuellement.

Des études ont montré que la sévérité des infections est souvent corrélée à l’intensité du déficit en vitamine D. Par exemple, en 2001, en région parisienne, a été mesuré le taux sanguin de 280 sujets en bonne santé âgés de 60 à 79 ans. Résultat : déficience en vitamine D dans 88 % des cas.

L’apport quotidien recommandé est de 1500 à 2000 UI (unités internationales) pour maintenir un taux sanguin de vitamine D convenable, c’est-à-dire au moins égal à 30 ng/ml (nanogrammes par millilitre). 

 Acides gras Oméga-3

Les preuves scientifiques ont beau s’accumuler, les chercheurs déplorent que les citoyens et les médecins ne soient pas mieux informés de l’importance de rééquilibrer ses oméga-3.


C'est même pourquoi, dans certains pays, les autorités sanitaires recommandent vivement à la population de surveiller leurs apports de cet acide gras essentiel.

Notre corps ne peut pas produire suffisamment de ces précieux nutriments.

Pourtant, tout le monde a besoin d’acide eicosapentaénoïque (EPA), et d’acide docosahexaénoïque (DHA)contenus dans les omégas-3. 

Ce sont eux qui fournissent la matière première à notre corps, précurseurs métaboliques de nombreuses molécules et carrefour métabolique de première importance.

C’est ainsi que les acides gras Oméga-3 donnent naissance à des molécules essentielles comme les prostaglandines, les leucotriènes, ou les résolvines, qui sont nécessaires pour soutenir une fonction respiratoire saine, la température corporelle, la tension artérielle, et même la fréquence cardiaque. 

Ces prostaglandines, leucotriènes, ou résolvines sont donc plus que nécessaires au bon fonctionnement de notre système immunitaire (3) !

On trouve les oméga-3 exclusivement dans les poissons gras et les huiles de poisson.

Une supplémentation est donc souvent nécessaire…

 

Le coenzyme Q10 = Ubiquinol

Il existe, à l’intérieur de chacune de nos milliards de cellules, des organites microscopiques qui sont à la base de tout le fonctionnement de l’organisme : les mitochondries.

Les mitochondries sont le siège de la respiration cellulaire. C’est là que l’oxygène que l’on respire aboutit et oxyde le glucose pour fournir l’énergie indispensable à l’ensemble du métabolisme. On dit que les mitochondries sont les centrales énergétiques de la cellule.

Un mauvais fonctionnement des mitochondries conduit à l’asphyxie des cellules et à la fragilisation de tout l’organisme et, en particulier, du système immunitaire. C’est, en effet, au cœur même des mitochondries que se déroule ce que les biochimistes dénomment « la chaîne respiratoire », une cascade complexe d’oxydo-réduction, petite merveille du métabolisme qui a donné naissance à la vie ! (4), (5).

Cette chaîne respiratoire, qui produit l’énergie, doit fonctionner parfaitement pour que le « terrain » soit au mieux de ses performances. Le moindre ralentissement dû à la fatigue ou au vieillissement conduit à une altération du métabolisme.

C’est à ce niveau qu’intervient le coenzyme Q10, intermédiaire clé de la chaine respiratoire et donc du processus de la respiration cellulaire. Le coenzyme Q10 est aussi le chainon fragile de cette chaîne respiratoire aux multiples étapes.

Depuis quelques années, il a été démontré qu’un apport de coenzyme Q10 permet de relancer la chaîne respiratoire et donc de booster la production d’énergie et l’ensemble du métabolisme.

Le coenzyme Q10 apparait aujourd’hui comme un complément nutritionnel d’exception, sans risque et bien toléré, susceptible de renforcer votre organisme en améliorant le terrain et en le préparant à mieux se défendre (6).

 

Pour préparer votre organisme au déconfinement et renforcer « votre terrain », nous proposons donc ces trois compléments alimentaires de base afin de mettre toutes les chances de votre côté :

            Vitamine D3               2000 Unités Internationales par jour pour un adulte

            Oméga-3                    4 capsules/ jour

            Coenzyme Q10           2 capsules/ jour, soit 100mg

 

Bibliographie

[1] Oregon State University, “Dietary supplements an important weapon for fighting off COVID-19”, Medical Xpress, publié le 23 avril 2020, consulté le 29 avril 2020, disponible sur : https://medicalxpress.com/news/2020-04-dietary-supplements-important-weapon-covid-.html?utm_source=nwletter&utm_medium=email&utm_campaign=daily-nwletter 

[2] Calder (P.), et al., “Optimal Nutritional Status for a Well-Functioning Immune System Is an Important Factor to Protect against Viral Infections”, Nutrients, 23 avril 2020, https://doi.org/10.3390/nu12041181

(3) Effects of oils rich in EPA and DHA on immune cell composition and function in healthy humans.

Kew S.-  Am. J. of Clin. Nutr. 2004, 79 (4) ; 674-81

(4) Coenzyme Q10 and degenerative disorders affecting longevity: an overview

Antioxydants, 2019; 8(2): 44

(5)  Secondary coenzyme deficiencies in oxidative phosphorylation and non-oxydative phosphorylation disorders

Mitochondrion 2016; 30, 51-58

(6)  Coenzyme Q10 supplementation in aging and disease

Front. Physiol. 2018; 9:44

 

 

 

 

 

Produits associés