RESVERATROL CURE DE JEUNESSE

Publié le : 13/03/2020 11:58:47
Catégories : Santé

RESVERATROL CURE DE JEUNESSE

Il est bien connu qu’une forte consommation de fruits et de légumes protège de nombreuses maladies dégénératives. Parmi la multitude de substances protectrices qui s’y trouvent, les polyphénols constituent une classe de molécules naturelles anti-oxydantes très actives.

 Or il existe un polyphénol particulier qui se trouve dans la pulpe du raison rouge et dénommé Resvératrol.

 La découverte du Resvératrol provient de la constatation que les français, qui consomment du vin (avec modération), vivent nettement plus vieux que leurs voisins anglo-saxons qui n’en boivent pas. Les français ont en particulier moins de maladies cardiovasculaires : c’est ce que l’on appelle le French Paradox !

 Le Resvératrol est une substance naturelle synthétisée par la vigne pour se protéger de l’attaque de divers champignons et parasites. Précisons que les raisins rouges sous culture biologique sont significativement plus riches en resvératrol que ceux issus de culture conventionnelle (1).

 Depuis quelques années les chercheurs se sont emparés du Resvératrol et de très nombreuses études ont mises en évidence l’extraordinaire efficacité du Resvératrol pour ralentir le processus de vieillissement, protéger des maladies cardiovasculaires et du cancer. Le Resvératrol est une substance qui apparaît aujourd’hui comme une des plus prometteuses sur le plan de la santé.

 Voici un premier bilan :

 

  1.     Le Resvératrol a une puissante action anti-oxydante. Elle empêche en particulier l’oxydation du LDL cholestérol. Nous savons que l’oxycholestérol attaque la paroi des artères où les matières grasses vont ensuite se déposer et provoquer de l’athérosclérose (2).

 

  1.     Lors du syndrome métabolique (diabète, cholestérol, hypertension) le sang est moins fluide et a tendance à former des caillots sous l’effet de cellules dénommées plaquettes qui s’agglomèrent ensemble. Le Resvératrol réduit fortement ce que l’on appelle l’agrégation plaquettaire et facilite donc la fluidité du sang (3).
  2.     Les deux actions précédentes font du Resvératrol un excellent protecteur du risque cardiovasculaire en particulier chez ceux qui ont une alimentation trop calorique (4).

 

  1.     Le Resvératrol s’est en outre révélé un puissant agent anti-cancéreux dans les très nombreux tests qui lui ont été consacrés. Il a l’avantage d’inhiber les trois phases de la prolifération des cellules cancéreuses : initiation, promotion et progression. Les différents chercheurs considèrent qu’il s’agit d’une nouvelle arme prometteuse pour envisager de nouvelles stratégies thérapeutiques (5) comme cela a déjà été prouvé chez l’animal (6).

 

  1.     Par ailleurs, la forte activité anti-inflammatoire du Resvératrol permet sans doute de rendre compte de son effet protecteur à la fois sur le processus cancéreux et sur le risque cardiovasculaire. On sait que l’inflammation chronique accompagne ces deux pathologies. Or le Resvératrol inhibe divers médiateurs de l’inflammation (7).

 

  1.     L’extrême diversité des effets bénéfiques du Resvératrol a fortement enthousiasmé les chercheurs spécialistes du vieillissement. Diverses études ont été faites dans ce cette optique et le Resvératrol apparaît aujourd’hui comme un excellent prétendant pour lutter contre la maladie d’Alzheimer (8). Il semble même capable de dissoudre les protéines amyloïdes des neurones, caractéristiques de la maladie (9).

 

  1.     Mais le plus surprenant a été la découverte par les chercheurs qui travaillent sur la longévité. Ils ont découvert que l’administration de Resvératrol permet chez diverses espèces animales de prolonger à la fois la jeunesse et la durée de vie. Par exemple la durée de vie moyenne des poissons peut être augmentée de près de 60%. Les femelles sont encore capables de pondre des œufs et les mâles de les fertiliser 3 mois après que tous leurs congénères du lot contrôle soient morts (10).

 

  1.     On doit à David Sinclair de la Harvard Medical school d’avoir montré que le Resvératrol permet de freiner la dégénération des cellules nerveuses et même d’améliorer les processus cognitifs. Cet effet de lutte contre le vieillissement serait dû à une stimulation des gènes Sirtuins, comme le fait la restriction calorique. Celle-ci est capable, chez les animaux, d’augmenter la durée de vie de 30à 50% et de rester relativement jeune (11).

 

  1.     Des études plus récentes ont mis en avant les remarquables propriétés antivirales du Resvératrol qui est un puissant cytotoxique, in vitro, vis-à-vis d’un très grand nombre de virus dont il bloque la réplication.

On s’intéressera ici surtout à son activité antivirale sur les virus de la grippe et les virus respiratoires. C’est ainsi qu’une équipe italienne a démontré l’efficacité du Resvératrol pour éradiquer le virus de la grippe A, in vitro et chez la souris (12).

Une équipe de l’Académie Médicale de Pékin a publié une étude démontrant que divers constituants du Resvératrol sont de puissants inhibiteurs du virus de la grippe H1N1 (13).

 

Néanmoins le Resvératrol inhibe fortement la réplication in vitro d’un grand nombre de virus différents et non des moindres :

-       Le virus d’Epstein Barr responsable de la mononucléose infectieuse (14).

-       Le virus HIV responsable du Sida (15)

-       Le virus de l’herpès simplex (16)

-       Le polyomavirus (17)

-       Et même récemment de virus Zika (18)

 

Diverses études sur l’animal sont venues confirmer les résultats de laboratoires. L’université Agricole de Zhengzhou en Chine a expérimenté le Resvératrol sur des élevages de poulet après la vaccination contre la maladie de Newcastle et la grippe aviaire : la réponse immunitaire a été multipliée par quatre (19). 

Une autre étude chinoise a montré que la supplémentation en Resvératrol, chez des porcelets atteints par le virus de la pseudo-rage, diminuait fortement la mortalité et la charge virale et, d’autre part réduisait la réponse inflammatoire (20).

 

L’ensemble de ces effets bénéfiques font du Resvératrol un potentiel élixir de jouvence. De nombreux chercheurs s’étonnent qu’aucune étude clinique d’envergure ne soit entreprise par les laboratoires pharmaceutiques qui semblent bouder cette molécule naturelle pourtant exempte de toxicité (21).

Pour comprendre cette attitude il faut savoir que le Resvératrol n’est pas breveté, c’est à dire qu’il n’est la propriété exclusive de personne en particulier. Il n’y a sans doute pas assez d’argent à gagner avec le Resvératrol !

En ce qui vous concerne, n’hésitez pas à prendre du Resvératrol sous forme de complément alimentaire et buvez un verre de vin rouge bio à chaque repas…

 

Bibliographie:

 

(1)Phenolic content and antioxidant activities of juices manufactured with organically

 conventionaly produced grapes

Food Chem Toxicol 2007, 45(12), 2774-80

(2) Resveratrol increases vascular oxidative stress resistance

Am J Physiol Heart Circ Physiol 2007, 292(5), H2417-24

(3) Resveratrol protects endothelial cells from ox-LDL induced reduction in antithrombogenic activity

Chin J Physiol 2007, 50(1), 22-8

(4) Resveratrol improves health and survival of mice on a high caloric diet

Nature, 2006, 444(7117), 337-42

(5) Resveratrol a promising molecule for fighting cancer

Curr Drug Targets, 2006, 7(4); 423-42

(6) Resvératrol suppresses prostate cancer progression in transgenic mice

Carcinogenesis, 2007, 28(9); 1946-53

(7) Anti-inflammatory responses of resveratrol

Inflamm allergy Drug Targets, 2007, 6(3); 168-73

(8) Resveratrol: a boon for treating Alzheimer disease

Brain Res Rev, 2006, 52(2); 316-26

(9) Resveratrol promotes clearance of Alzheimer’s disease amyloid

J Biol Chem, 2005, 280(45); 37377-82

(10) Resveratrol prolongs lifespan and retards the onset of age-related markers of vertebrate

Curr Biol, 2006, 16(3), 296-300

(11) Therapeutic potential of resveratrol: the in vivo evidence

Nat Rev Drug Discov. 2006, 5(6), 493-506

(12) Inhibition of influenza A virus replication by Resveratrol

            J Infect. Dis. 2005; 191(10): 1719-29

(13) In vitro antiviral effects and 3D QSAR study of Resveratrol derivatives as potent  inhibitors of influenza H1N1 neuraminidase

            Chem Biol Drug Des. 2015; 85(4): 427-38

(14) Resveratrol inhibits Epstein Barr Virus lytic cycle in Burkitt’s lymphoma cells by 

            affecting multiple molecular targets

            Antiviral Res. 2012; 96(2): 196-202

(15) Potent inhibition of HIV-1 replication in resting CD4 T cells by Resveratrol and Pterostilbene

            Antimicrob Agents Chemother. 2017; 61(9) pii:e00408-17

(16) Resveratrol as a novel anti-Herpes simplex virus nutraceutical agent: an overview

            Viruses. 2018; 10(9). pii: E473 doi: 10.3390/v10090473

(17) Resveratrol exhibits a strong cytotoxic activity in cultured cells and has an antiviral action against polyomavirus: a potential clinical use

            J Exp Clin Cancer Res. 2009; 28:96 doi : 10.1186/1756-9966-28-96

(18) Resveratrol affects Zika virus replication in vitro

            Sci Rep. 2019; 9(1): 14336 doi: 10.1038/s41598-019-50674-3

(19) Modulation of growth and immunity by dietary supplementation with resveratrol in young chickens receiving conventional vaccinations

            Am J Vet Res. 2014; 75(8) doi: 10.2460/ajvr.75.8.752

(20) Antiviral effect of Resveratrol in Piglets infected with virulent Pseudorabies virus

            Viruses. 2018; 10(9)  doi: 10.3390:v10090457

(21) Resveratrol: from basic science to the clinic

Cell Cycle, 2007, 6(20); 2495-510

 

Produits associés