Ostéoporose et douleurs articulaires

Publié le : 08/03/2019 18:46:26
Catégories : Santé

Ostéoporose et douleurs articulaires

En ce 21èmesiècle, il existe une épidémie silencieuse qui s’installe progressivement chez chacun d’entre nous, au fil des années. Il s’agit d’une part de la perte de la masse osseuse et, d’autre part, de l’usure des cartilages. Ce phénomène est si général que beaucoup d’entre nous le considère comme inéluctable.

En fait, si nous ne pouvons pas échapper au vieillissement, nous pouvons non seulement ralentir sa course mais aussi vieillir en bonne santé, c’est-à-dire en restant valide et sans dégénérescence.

Les os et les cartilages articulaires constituent la structure de notre corps. Ils permettent de tenir debout et d’être mobile. Tout au long de notre vie, les os et les cartilages se régénèrent en permanence. Lorsque cette régénération est ralentie survient une fragilité des os et des cartilages qui conduit à l’ostéoporose et aux douleurs articulaires.

Deux groupes de facteurs dirigent cette régénération : tout d’abord, l’activité physique régulière est la meilleure façon de stimuler l’organisme dans son ensemble et, surtout, le squelette osseux. Ensuite, un apport régulier d’un certain nombre de nutriments essentiels, constitutifs des os et des cartilages, permettent leur régénération. Parmi ces nutriments, les plus connus sont le calcium, le magnésium et un certain nombre d’oligoéléments qui proviennent de notre alimentation.

Rôle du silicium (1)

Ces dernières années, les chercheurs ont découvert l’importance d’un sel minéral essentiel qui joue un rôle de ciment dans les tissus osseux et cartilagineux. Il s’agit du silicium. Cet élément est largement répandu dans la nature sous forme de silicates, dans les roches, mais qui ne sont pas assimilables. Seules les plantes sont capables de solubiliser le silicium et de le rendre bio-assimilable. Les principales sources de silicium sont les céréales complètes, les haricots et la prêle.

L’eau contient du silicium sous forme d’acide orthosilicique soluble et bio-assimilable. Mais les eaux calcaires contiennent très peu de silicium ce qui fait qu’une large proportion de la population est carencée en silicium.

Ces chercheurs ont constaté, chez l’animal, qu’une carence en silicium entrainait une déformation des os, une dégénérescence de la peau et des cartilages. Ces animaux sont souffreteux, chétifs et handicapés avec un vieillissement précoce.

Notre organisme contient 4 à 5 grammes de silicium, principalement au niveau des os, des cartilages et de ce que l’on appelle les tissus conjonctifs tels que la peau, les cheveux, les ongles, les tendons et la paroi des artères. C’est là qu’agit le silicium pour à la fois solidifier et assurer la souplesse et l’élasticité des tissus. Son rôle est essentiellement un rôle de structure.

Il a été constaté que, lors du vieillissement, la quantité de silicium dans les tissus diminuait et est responsable de la dégénérescence des os, des cartilages et aussi de la peau ou des cheveux. La fuite de silicium dans les urines augmente avec l’âge, particulièrement chez les femmes (2).

Apport de silicium

Il fut tout d’abord observé que les individus qui avaient une alimentation plus riche en silicium avaient aussi une meilleure densité osseuse, c’est-à-dire avaient moins de risque d’ostéoporose dont on sait qu’elle survient à partir de 50 ans. Des études ont même montré que c’est avant la ménopause, et dès 40 ans, que les femmes doivent avoir un apport supplémentaire de Silicium (3).

C’est une baisse de l’activité hormonale, et en particulier de la thyroïde qui serait responsable d’une moins bonne absorption intestinale du silicium. Un apport de l’ordre de 28 mg par jour de silicium pendant 3 mois permet déjà d’augmenter la densité de la masse osseuse chez les femmes. Il a même été montré qu’un apport de silicium augmente la densité osseuse plus efficacement qu’un médicament comme l’etidronate (4).

Plus précisément, il a été démontré que le silicium stimule la prolifération des ostéoblastes, cellules spécialisées dans la construction osseuse. Il augmente aussi l’activité de l’ostéocalcine, hormone qui régule la synthèse des tissus osseux et cartilagineux en favorisant la fixation du calcium. Par ailleurs, l’acide orthosilicique, qui est la forme de silicium la plus bio-disponible, favorise la synthèse de collagène de type 1 (5).

Le silicium organique

L’acide orthosilicique est à la fois la forme la plus biodisponible et la plus efficace pour apporter la quantité nécessaire de silicium à l’organisme. Mais, pour le rendre plus stable et éviter qu’il polymérise et se transforme en gel, les chercheurs ont montré qu’il était préférable d’associer l’acide orthosilicique avec une molécule organique comme la choline. C’est ainsi qu’est né le silicium organique naturelle moderne. C’est sous cette forme qu’il est maintenant étudié et disponible en Suisse, sur le site espace-renaissance.com, et sous le nom de Silicium Organique Sili-G5.

De nombreuses études cliniques contrôlées sont venues confirmer l’efficacité du silicium organique à base d’acide orthosilicique sur la santé des os et des cartilages. L’association avec la vitamine D3, connue pour son action favorable sur le tissu osseux, potentialise l’action du silicium dans la prévention de l’ostéoporose (6).

Le silicium organique Sili G5 se présente sous forme liquide en flacon de 500ml contenant 500 mg de silicium. Il est recommandé d’avaler 40 à 50 ml de ce silicium organique quotidiennement, et sur de longues périodes pour obtenir l’apport nécessaire de 40 à 50 mg par jour.

Des doses trop faibles peuvent donner des résultats décevants comme l’a montré une étude clinique dans laquelle les patients atteints d’une arthrose sévère du genou n’ont reçu que 10mg par jour de silicium. Les symptômes, ainsi que les biomarqueurs de la dégradation cartilagineuse, n’ont été que modérément améliorés chez les hommes (7).

Les autres vertus du silicium

Le silicium n’est pas réservé qu’à ceux qui ont des douleurs articulaires ou qui craignent l’ostéoporose. L’action structurante du silicium, qui se lie au collagène dans le tissu conjonctif, permet d’agir très favorablement sur la santé de la peau mais aussi des artères qui peuvent retrouver ainsi souplesse et élasticité. Le silicium se lie aussi à la kératine des cheveux qui retrouvent leur éclat.

Nous reviendrons sur ces aspects importants dans une nouvelle publication. Mais vous pouvez déjà consulter notre précédent blog intitulé : « Le silicium : un oligo-élément clé ».

Pour toutes ces raisons, on ne peut que conseiller une cure de Silicium Organique Sili G5étant donné les nombreux bienfaits de ce minéral encore mal connu, sûr et efficace, et qui ne présente aucun effet-secondaire.

Apport de vitamine D3

Pour lutter contre l’ostéoporose et les douleurs articulaires il convient aussi d’améliorer son hygiène de vie et son alimentation en favorisant les légumes et les céréales complètes aux dépens de la viande rouge et des produits laitiers.

Outre cela, un apport quotidien de vitamine D3 est nécessaire, surtout l’hiver ou toute l’année pour les personnes qui s’exposent peu au soleil ou qui se protègent avec des crèmes solaires.

Il est conseillé un apport régulier et minimum de 2.000 UI chaque jour (Unités Internationales).

La vitamine D est un excellent complément au silicium car elle favorise l’absorption et la fixation du calcium. La carence en Vitamine D est très fréquente, surtout chez les personnes âgées chez lesquelles elle multiplie par trois le risque de dépendance. Bien souvent, ce n’est pas le manque de calcium qui provoque les fractures mais un manque de vitamine D (8).

 

(1)  J Nutr Health aging 2007, 11(2): 99-110. “Silicon and bone health

(2)  Biol trace Elem. Res. 2019, doi: 10.1007/s 12011-1619-0 “relationship between dietary intake and urinary excretion of silicon in free-living Korean adult men and women”.

(3)  J Bone & mineral Res. 2004, 19:297-307 “Silicon intake is a major dietary determinant of bone mineral density in men and pre-menopausal women of the Framingham cohort”.

(4)  Magnesium Res. 1993, 6:247-49 “Effects of silicon, fluoride, etidronate and magnesium on bone mineral density”.

(5)  Bioceramics 18 Pts 1&2, 2006, 309-311: 121-124 “The effect of orthosilicic acid on collagen type 1, alkaline phosphatase and osteocalcin in human bone-derived osteoblasts” 

(6)  BMC musculoskelet disord. 2008, 9:85. doi: 10.1186/1471-2474-9-85 “Choline-stabilized orthosilicic acid supplementation as an adjunct to calcium/ vitamin D3 stimulates markers of bone formation in osteopenic females: a randomized, placebo-controlled trial”.

(7)  BMC musculoskelet disord. 2017, 18 (1):2  doi: 10. 1186s 12891-016-13 “A 12 week randomized, double-blind, placebo controlled multicenter study of choline-stabilized orthosilicic acid in patients with symptomatic knee osteoarthritis”.

(8)  Calcif Tissue Int. 2013; 93(1): 69-77 “The effect of high-dose vitamin D supplementation on calciotropic hormones and bone mineral density in obese subjects with low level of circulating 25-hydroxyvitamin D: results from a randomized controlled study”.

Produits associés

Articles en relation

Des solutions contre l'arthrose
Des solutions contre l'arthrose
Eviter les douleurs articulaires
Eviter les douleurs articulaires
Le silicium : un oligo-élément clé !
Le silicium : un oligo-élément clé !
<p><strong>Paiement sécurisé</strong></p> <p>Paypal, Mastercard &amp; Visa<br />Postfinance</p>

Paiement sécurisé

Paypal, Mastercard & Visa
Postfinance

<p><strong>Livraison rapide</strong></p> <p>Livraison dans toute la Suisse 1-5 jours ouvrables</p>

Livraison rapide

Livraison dans toute la Suisse 1-5 jours ouvrables

<p><strong>Frais de port offerts</strong></p> <p>Dès 100.-CHF d'achat</p>

Frais de port offerts

Dès 100.-CHF d'achat