LA CURE POUR NETTOYER LE FOIE ET LES INTESTINS

Publié le : 13/01/2020 13:12:17
Catégories : Santé

LA CURE POUR NETTOYER LE FOIE ET LES INTESTINS

Comment nettoyer votre foie et votre système digestif ?

Les excès alimentaires, une alimentation trop lourde, ainsi que la pollution chimique des aliments engorgent le système digestif. Or, il ne peut pas y avoir de bonne santé sans un système digestif sain, c’est-à-dire au niveau du tube digestif et du foie.

Le foie est le dépurateur général de l’organisme, c’est lui qui est chargé de filtrer, de détruire et d’éliminer les déchets. Tout ce que l’on ingère, et tout ce que l’on rejette, passe par le foie. La pollution et les médicaments chimiques sont hépatotoxiques et encombrent le foie.

Une mauvaise digestion se traduit, suivant les individus, par des troubles divers : mauvaise haleine, odeur forte de la transpiration, boutons sur la peau, terrain allergique, surcharge pondérale, lourdeurs au niveau du ventre, flatulences, ballonnements, nausées, alternance de constipation et de selles trop molles, etc…

Pour nettoyer le foie et le système digestif, nous avons sélectionné 3 produits naturels très efficaces qui ont des actions complémentaires :

  • Des Probiotiques pour assainir l’intestin et réensemencer la flore
  • De l’extrait d’Artichaut pour soulager la sphère hépatobiliaire
  • De l’extrait de Desmodium

 

1 - Probiotiques : des effets validés 

Les probiotiques sont des organismes microscopiques vivants, qui, par définition, apportent un effet bénéfique sur la santé de celui qui le consomme. Ils sont tous différents. Chacun a sa spécificité et ses points d'actions principaux. Il existe d'ailleurs une classification complexe ! Petit tour d'horizon de leurs effets.

Une amélioration du transit intestinal

Notre intestin est habité par de nombreuses bactéries, dont l'utilité n'est plus à démontrer. Mais les études montrent également que la consommation régulière de certains probiotiques permet, grâce à ses nombreux effets sur la flore intestinale, d'améliorer non seulement la digestion de certains aliments mais aussi de réguler le transit intestinal. Présentes dans les yaourts, Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus participent à la digestion du lactose (sucre du lait) et permet ainsi aux personnes intolérantes au lait de consommer ces produits laitiers.

Plusieurs probiotiques ont démontré une action sur l'accélération du transit intestinal ... 

Diminution de la fréquence et de la durée des diarrhées

Et mieux encore, certains probiotiques, dont Lactobacillus casei et Lactobacillus rhamnosus GG, ont démontré leur efficacité sur la diarrhée du jeune enfant dans plusieurs études. La consommation régulière de ces petites bactéries réduit significativement la durée des épisodes de diarrhées.

D'autres études montrent également que le temps de guérison face à tous les types de diarrhées est amélioré. 

Amélioration des colopathies

Fréquent dans la population adulte, le syndrome de l’intestin irritable se manifeste par des douleurs, des ballonnements et des troubles du transit sans lésions intestinales. Tous les probiotiques n'ont pas d'effet sur ces troubles mais certaines souches, comme les Lactobacillus et les Bifidobacteries, améliorent le confort digestif de ces personnes, probablement en réduisant la sécrétion de fluides qui engendrent la diarrhée.

Prévenir l'Eczéma 

C'est également en agissant comme barrière de protection que les probiotiques permettent de prévenir l’eczéma, dont l'origine est alimentaire ou chimique.

Attention au choix des souches !

Tous les effets positifs des probiotiques dépendent de l'espèce, voire de la souche spécifique du probiotique. Il est donc important de bien choisir ceux que vous prenez et encore plus de les prendre sur la durée car tous ces effets ne sont bien présents qu'à partir d'un certain temps et cessent dès son arrêt. En effet, ces bactéries ne restent pas dans l'intestin et doivent donc être consommées quotidiennement pour être efficaces durablement.

Il est recommandé d’utiliser des préparations qui contiennent plusieurs souches de bactéries dont l’action est complémentaire.

 

2 - Propriétés de l'artichaut

Utilisation interne

Cholérétique et dépuratif : stimule la sécrétion biliaire et l'élimination de la bile. Diurétique grâce à sa richesse en potassium et en inuline. Ses fibres facilitent le transit intestinal. Les vitamines, minéraux, fibres et composés antioxydants de la plante jouent un rôle protecteur. 

Indications usuelles

En phytothérapie, l'Artichaut améliore une digestion difficile, aide à traiter les dysfonctionnements hépatobiliaires (jaunisse, insuffisance hépatique, etc.), les ballonnements et les nausées ; il facilite aussi l'élimination rénale et urinaire et il lutte contre la constipation en stimulant la sécrétion biliaire.

Principes actifs

La feuille d'Artichaut contient de la cynarine ou acide dicaféylquinique, une substance aromatique amère, aux propriétés cholérétiques. Elle contient aussi de l'inuline et du potassium qui possèdent des propriétés diurétiques. Les folates (vitamine B9) de l'Artichaut couvrent à eux seuls le tiers de nos besoins quotidiens. Les fibres de l'artichaut facilitent la digestion et le transit intestinal. La feuille d'Artichaut renferme également des flavonoïdes, des fructanes, des minéraux, des vitamines et des stérols.

Dosage

Sous forme de gélules ou de comprimés contenant 3 à 5% de cynarine : 400 à 600 mg par jour, soit 200 mg par prise, deux ou trois fois par jour.

 

3 - Propriétés du desmodium

Utilisation interne

Hépatoprotecteur : le Desmodium augmente la résistance des cellules du foie en cas d'inflammation d'origine toxique ou infectieuse, notamment suite à un traitement médicamenteux ou à une chimiothérapie. Il est efficace contre les hépatites virales (en association avec un traitement médicamenteux), particulièrement dans la phase dite ictérique (au début de la maladie).

Le Desmodium est également conseillé dans les Inflammations et agressions du foie, hépatites virales, allergies digestives et de contact.

Il est utilisé aussi dans les diarrhées et les cures de détoxification.

Utilisation du Desmodium en phytothérapie

Le Desmodium est un remède traditionnel utilisé dans différentes parties du globe et particulièrement en Afrique de l'Ouest, d'où la plante est originaire (Ghana, Cameroun...). Dans ces pays, la plante est utilisée contre l'asthme et la jaunisse, mais également contre les maladies du foie ou digestives. En Amérique latine, elle fait partie, depuis des siècles, des traitements contre les convulsions, les diarrhées, la malaria et les infections génito-urinaires. 

En 2006, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation reconnait, ainsi, les propriétés hépatoprotectrices et immunostimulantes du Desmodium. 

En phytothérapie, les parties utilisées sont les parties aériennes, les tiges et les feuilles.

Principes actifs

Flavonoïdes, alcaloïdes d'isoquinoline, acides gras, saponosides, anthocyanosides, dérivés de tryptamine.

Posologie du Desmodium

  • En solution buvable, prendre de 2 à 4 cuillères à café par jour de Desmodium dilué dans un grand verre d'eau ou de jus de fruit
  • Par ailleurs, le traitement doit être suivi pendant une période minimum de huit jours et peut durer plusieurs semaines, jusqu'à la normalisation des transaminases
  • Pour prévenir les effets secondaires d'une chimiothérapie, le Desmodium doit être consommé deux jours avant et au moins pendant dix jours après la séance

Tolérance du Desmodium

Même s'il n'est pas contre-indiqué, le Desmodium doit être utilisé avec précaution durant la grossesse et l'allaitement.

Sinon, pas d'autre contre-indication, les études menées sur le Desmodium n'ayant montré aucun effet secondaire.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Pour renforcer ses effets, le Desmodium, peut être associé au Chardon-Marie ou à l'Artichaut.

Pas d'interaction connue avec les médicaments

Des bienfaits reconnus

Des résultats ont été obtenus dans le traitement alternatif des hépatites virales, grâce à l'utilisation du Desmodium : disparition en huit jours de l'ictère, des nausées et des maux de tête, de l'inappétence et de la fatigue, puis normalisation des transaminases, en dix à trente jours. 

Dans la prévention des atteintes toxiques du foie dues, par exemple, à l'alcoolisme ou aux intolérances médicamenteuses (neuroleptiques, antibiothérapie, trithérapie), l'efficacité de cures épisodiques de Desmodium est désormais avérée. 

Les patients sous chimiothérapie, ayant consommé du Desmodium avant et après leurs séances, ont constaté une diminution (voire une suppression) des nausées et des vomissements et ont pu, ainsi, conserver un état général satisfaisant et être mieux armés dans leur lutte contre le cancer. Son utilisation ne dispense pas de l’avis du médecin.

Produits associés