3 solutions pour être belle tout en respectant la planète ?

Publié le : 19/05/2019 17:05:31
Catégories : Cosmétiques Bio , Ecologie

3 solutions pour être belle tout en respectant la planète ?

Notre pauvre planète croule sous les déchets : nous inondons nos poubelles avec les emballages qui, ne nous leurrons pas, ne servent pas à autre chose qu’à attirer notre regard.

Nous le savons, oui, mais nous ne faisons pas grand chose hormis (et ce n’est déjà pas si mal) recycler ces déchets qui s’accumulent au fil des jours.

Je suis une adepte des produits bio depuis de très nombreuses années et j’ai vu les fabricants de marques bio et naturelles devenir de plus en plus conscients de ce problème. Ils utilisent, aujourd’hui, des matériaux principalement biodégradables, ce qui est un progrès.

Alors ? Où est le problème ? 

Nous n’allons quand même pas revenir à l’âge de pierre et nous laver les cheveux avec des plantes saponifères que nous allons cueillir au petit matin, en foulant la rosée ! Et pourtant, c’est ce que faisaient nos ancêtres en allant cueillir, par exemple, la Saponaire Officinale qui poussent dans les jardins méditerranéens. Les romains s’en servaient pour laver le linge ou en mettaient dans leur bain, cette plante étant réputée pour calmer les démangeaisons et laisser la peau douce.

Mais nos modes de vie ont changé et, même en étant conscients de ce problème, nous aimons avoir nos petits produits bien présentés dans notre salle de bain. Shampooings, gels douches, savons, crèmes, brosses, coton-tiges, maquillages, etc … trônent sur nos étagères et remplissent nos tiroirs.

Pour ce qui est des emballages en carton recyclable, je pense que c’est le moindre mal. Ils peuvent être recyclés (si nous les trions convenablement) ou, au pire, ils seront brûlés avec les ordures ménagères. Et, en brûlant, ils ne polluent pas … Ouf !

Le pire, bien sûr, ce sont les emballages plastiques. Même biodégradables, il faut quand même de nombreuses années pour qu’ils disparaissent ! Je ne parle même pas de ceux qui ne le sont pas, comme les flacons de toutes les marques non bio. C’est désastreux …

Il existe pourtant des solutions « zéro déchets » !

Malgré cette prise de conscience, les habitudes étant toujours difficiles à changer, j’ai mis longtemps à résister. Bien qu’alléchée par la promesse de ne laisser aucun déchet après l’utilisation d’un shampooing ou d’un savon, je n’arrivais pas à passer à l’acte : me laver les cheveux avec un shampooing solide ? Oups … 

Et puis, pour me rassurer, je me suis dit : ne change pas tout le même jour ! Vas-y, lances-toi, mais petit à petit. Et c’est ce que j’ai fait. 

Solution n° 1 : Remplacer mon shampooing habituel (en bouteille plastique) par un shampooing solide 0 déchet

J’ai donc commencé par le fameux shampooing solide (et, croyez-moi, vu la qualité de mes cheveux j’avais quelques appréhensions !). Et bien … miracle … ce shampooing qui ne génère AUCUN déchet, complètement bio et naturel, est remarquablement agréable à utiliser et lave les cheveux en douceur tout en les nourrissant. J’utilise celui pour les cheveux secs, à base de Vanille et Coco. Il sent très bon et c’est vraiment un moment de plaisir tout en ayant bonne conscience : pas de déchet pour la planète. Et j’ai suivi le conseil de Stéphanie, ma conseillère préférée à l’Espace Renaissance, toujours riche en bonnes idées : je termine avec un rinçage au vinaigre de cidre : chevelure brillante garantie !

Juste un petit plus : la marque française Lamazuna fabrique ces merveilleux shampooings artisanalement, dans l’arrière pays niçois … 100 % écologique !

Solution n° 2 : Remplacer les produits d'hygiène corporelle par des produits aux emballages biodégradables

Bien sûr, ceci est un petit (très petit) exemple. Un premier pas dirons-nous ! Mais il en a entraîné d’autres : me laver les mains avec du savon solide, me brosser les cheveux avec une brosse en matière naturelle (beaucoup moins agressive pour le cuir chevelu et les cheveux), utiliser un cure-oreille plutôt que des coton-tiges, me démaquiller avec des mini-lingettes en bambou lavable, etc …

Solution n° 3 : N'utiliser que du maquillage bio 

Question maquillage, pas d’hésitation ! Pour se faire une beauté en minimisant au maximum les déchets toxiques pour l’environnement, la marque française de maquillage « Couleur Caramel » est remarquable. Ils n’utilisent quasiment que du carton recyclable et des emballages rechargeables …

Donc, sans devenir obsessionnel, des solutions existent pour minimiser notre impact sur l’environnement. Renseignez-vous, vous serez étonné du large choix. De la brosse à dent rechargeable, en passant par la coupe menstruelle (de plus en plus utilisée), je suis sûre que vous trouverez de nouvelles habitudes de vie très écologiques !

Je vous laisse méditer sur ce sujet : êtes-vous prêt à limiter les dégâts pour l’environnement, tout en prenant soin de vous naturellement, en sachant que vous aurez encore plus de plaisir à vous faire belle puisque vous serez en harmonie avec la nature ?

Nous sommes les petites gouttes qui formons l’océan : chaque petite goutte, si modeste soit-elle, a son rôle à jouer pour la sauvegarde de la totalité de l’océan …